L’entrainement fonctionnel a pour but d’améliorer la motricité athlétique, en travaillant la mobilité, stabilité et la posture.

Il améliore la fonctionnalité corporelle et permet de mieux utiliser son corps dans l’espace. Principalement dans une spécificité, c’est à dire le sport que l’on pratique.

 

Il ne s’agit pas seulement d’être fort, rapide ou endurant, mais aussi d’être en harmonie avec son corps.

 

On ne tire aucun profit à effectuer une série de mouvement avec un mauvais placement. Plus dangereux encore, cela peut avoir des répercutions néfastes à long terme. Avec le fait de tricher avec soi même en compensant avec d’autres muscles ou autres parties du corps. Il est impératif d’exécuter les bons gestes adaptés aux efforts à produire.

 

Nous ne parlons pas de l’aspect technique, qui, dans un club, est réservé à l’entraineur. Néanmoins, la précision dans la réalisation des mouvements est importante.

 

Cette préparation aide à détecter les points faibles du fonctionnement humain, pour se concentrer sur les détails et la précision qui auront un impact direct sur les performances de l’athlète.

 

Les bénéfices :

  • Amélioration du geste moteur. 
  • Réduction des risques de blessures.
  • Amélioration de l’habilité.

Nous avons souvent tendance lors des étirements ou autres exercices, de se concentrer sur un groupe musculaire (Quadriceps, Ischio-jambiers…). La question est, « Pouvons nous travailler toute une chaine musculaire ? ». La réponse est oui !

 

Exemple : Lors des montées de genoux, la concentration est principalement fixée sur les membres inférieurs, doit-on négliger les membres supérieurs, le gainage abdominal et la coordination dans l’agencement des mouvements ?

 

Tous ces paramètres améliorent le mouvement et se répercutent sur votre manière de courir.

 

Vous pouvez cependant travailler de manière isolée. Cela est même recommandé dans certains cas mais l’important est d’être cohérent dans ses séances d’entrainement.

 

Prenez soin de votre corps et votre corps prendra soin de vous pendant et après votre carrière sportive. Car oui, il y a un après !