Peut-on faire du sport quand on est atteint de la grippe ?
Avant de répondre à cette question, il faut dans un premier temps bien rappeler l’origine et les symptômes de la grippe.

La grippe est une infection virale qui touche les voies respiratoires de manière épisodique et épidémique chaque hiver. Le virus pénètre dans l’organisme par le nez et la bouche, par contact humain ou objets contaminés.

 

La grippe se caractérise par une inflammation importante des voies respiratoires (gorge, nez), de la fièvre, des courbatures importantes et de la fatigue. 

 

En fonction de la fragilité du corps et de l’intensité des symptômes, un rétablissement complet est estimé entre 1 à 2 semaines.

 

Malgré une santé défaillante pendant cette période, nombreux sportifs et athlètes souhaitent poursuivre leur entrainement pour maintenir leur niveau et leurs capacités physiques. Seulement, une activité sportive étant reconnue comme une source de stress pour l’organisme déstabilise provisoirement le système immunitaire rendant le sportif plus vulnérable aux différentes infections. Et, comme avec toute infection virale, le cœur peut aussi être infecté et à l’excès cela pouvant déclencher une péricardite (grippe du cœur). Les globules blancs destinées à défendre le muscle cardiaque risquent de le fragiliser.

 

La grippe peut donc être dangereuse pour la santé car elle peut entraîner des complications chez des personnes très jeunes ou plus âgées et des personnes atteintes d’une insuffisance respiratoire ou cardiaque.

 

Est-il judicieux pour un entraineur de solliciter son meilleur athlète lors d’une compétition très importante ? Non ! La victoire c’est bien, mais la santé c’est mieux.

 

Voilà donc la principale raison de suspendre toute activité physique intense pendant un épisode grippal.

 

La fièvre, les douleurs intenses et les courbatures vont aussi générer une fatigue générale plus ou moins élevée qui va limiter vos capacités physiques. Alors, à défaut de poursuivre à votre rythme habituel, vous pouvez toutefois, si votre état le permet, faire du vélo, du yoga ou du stretching à un rythme très modéré.

 

Si vous passez un état grippal avec plus ou moins de difficultés et des frustrations liées à votre manque d’activité sportive, vous disposez à présent des informations pour passer cette période mais prenez les bonnes dispositions pour éviter une récidive et parlez-en à votre entourage.

 

La bonne pratique d’une activité physique régulière favorise la circulation de globules blancs dans le corps, indispensable à neutraliser virus et bactéries en renforçant le système immunitaire. Ainsi, les personnes faisant régulièrement de l’exercice physique s’en retrouvent généralement en meilleure santé.

 

Pour conclure donc, dans la chaîne de défense de l’organisme des infections, si une bonne hygiène de vie est indispensable, la pratique d’un sport régulier contribue aussi très largement à vous protéger même d’une grippe.