Pour pratiquer un sport, s’échauffer est la première condition.

En effet, plusieurs exercices sont mis à disposition afin de préparer au mieux le corps à une activité sportive.  Aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur les talons fesses.

 

Très souvent utilisé dans une multitude de sports, cet exercice fait parti des gammes athlétiques, autrement dit, gamme de courses. 

 

L’objectif principal est de se préparer à l’effort physique. De ce fait, il permettra un bon placement corporel afin d’engendrer une bonne foulée. Il sollicite majoritairement les muscles ischios-jambiers. 

Comment réalisez-vous les talons fesses ?

D’après certains, la réponse est simple : «  il suffit de mettre les mains derrière les fesses et de ramener vers l’arrière les talons près des fesses ». La deuxième question est : Dans quel sens allez-vous ?

 

Après analyse, on constate que certains sportifs, notamment footballeurs, courent d’une manière similaire à la façon dont ils exécutent ce mouvement. Effectivement, nous pouvons observer que les jambes battent en retrait.

 

Lorsque  nous courrons, le but premier n’est-il pas d’aller de l’avant ?

 

Cet exercice doit être effectué avec minutie et rigueur pour que le corps soit apte à réaliser le bon mouvement.

 

En athlétisme, plusieurs façons de l’exécuter.

  • Les talons fesses avec action des bras (la plus courante) 
  • Les talons fesses dynamique (pour la vélocité)
  • Les talons « bassin »

Aujourd’hui, concentrons nous sur les « talons bassin ». Cette manière de faire est intéressante. Il suffit de ramener le talon à la verticale vers le bassin, tout en actionnant les bras de façon coordonnée. Le but étant de se projeter vers l’avant.

 

L’essentiel se joue dans la trajectoire de la jambe.

 

Certes, beaucoup d’exercices peuvent être utilisés lors d’un entrainement.

 

Il est vrai qu’il n’est pas demandé à un footballeur ou basketteur de se déplacer comme un coureur d’athlétisme. Cependant, certains sportifs peuvent utiliser des placements corporels de leur discipline.

 

De plus, le retour du pied, au sol, à une importance considérable. Véritablement, il supporte la charge du poids du corps et a un rôle capital pour la propulsion de la course.

 

Par conséquent, il doit être posé au sol de manière amortie dans le but de donner plus d’élasticité au mouvement.

 

Dernier point important: être souple et mobile au niveau des chevilles. Il vous faudra donc vous munir de chaussures adéquates.

 

Elles devront être conçues pour le sport, légères, bonnes pour les amortis, accompagnées de semelles adaptées.

 

Vous l’aurez compris, la pratique des talons fesses n’est pas anodine. Elle est ponctuée de gestes simples, mais très importants pour la pratique de notre activité.

 

Désormais, les cartes sont entre vos mains… Où plutôt, les talons sont à vos fesses.